Vous êtes ici : accueil /  Ressources sur le numérique solidaire /  Fiches thématiques ROUMICS /  ROUMICS « Intergénérationnel et TIC » (25 juin 2008) /  Fiche ROUMICS 2008 : Mme Godelieve UGEUX - Seniors et jeunes : 100 expériences professionnelles pour l’emploi - Pour des échanges autour de récits professionnels

ROUMICS « Intergénérationnel et TIC » (25 juin 2008)

Fiche ROUMICS 2008 : Mme Godelieve UGEUX - Seniors et jeunes : 100 expériences professionnelles pour l’emploi - Pour des échanges autour de récits professionnels

  • Agrandir le texte
  • Réduire le texte
  • Envoyer à un ami
  • Imprimer le texte
  • Partager sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Sauver sur Delicious
{#TITRE,#URL_ARTICLE,#INTRODUCTION}

Présentation de l’intervenante :

Mme Godelieve Ugeux est Administratrice déléguée à Interface 3 Namur (Belgique).

L’asbl Interface3.Namur a été fondée fin 2004 comme projet pilote ayant pour objectif de favoriser l’accession des femmes aux métiers de l’informatique où elles ne représentent pas 15% des travailleurs.

L’association a été reconnue par le Fonds Social Européen et par la Formation professionnelle de la Région Wallonne pour les années 2005, 2006 et 2007 pour des formations de 800 à 1000 heures en administrateur-trice-s réseaux et assistant-e-s en IT-Télécom. Pour les deux dernières sessions, l’association a pu accueillir les hommes pour un tiers des inscriptions.

Outre ces formations qualifiantes qui durent entre 8 à 9 mois, l’association organise divers types de formations courtes de 3 à 15 jours pour un public plus large : travailleurs à titre privé, jeunes, personnes sourdes, seniors...

L’objectif est prioritairement la réinsertion socio-professionnelle de demandeurs et demandeuses d’emploi dans le secteur informatique, et la lutte contre la fracture numérique pour tout public intéressé par les TIC.

Sujet de l’intervention :

Mme Godelieve Ugeux présentera le projet « 100 expériences professionnelles en réseau » : Seniors et Jeunes - pour des échanges autour de récits professionnels.
Le projet vient d’être lancé, en cette année 2008. Il est soutenu par la Fondation Roi Baudouin.

Le projet porte sur l’élaboration d’un réseau, géré par des seniors, avec pour objectif la création d’un site d’informations et de stimulations ouvert à tous autour de l’expérience professionnelle.

Il est souvent dit que le PC isole les personnes qui l’utilisent à domicile et creuse le fossé entre les générations.

Avec le Web collaboratif, et particulièrement dans la communauté d’intérêt en réseau, on remarque le goût des uns et des autres pour construire en commun quelque chose qui peut être profitable pour la connaissance en général et pour l’intensification des relations humaines.

Si les personnes retraitées peuvent par leur témoignage donner des informations et des commentaires sur leur pratique d’un métier, faire des recherches sur Internet et partager leur carnet d’adresse pour aider les jeunes à choisir la bonne formation ou le bon boulot, c’est tout bénéfice pour eux-mêmes, pour la société et pour l’ensemble de l’activité humaine.

La réciprocité consiste principalement dans l’échange de savoirs ou connaissances partagées. Les échanges se feront selon les attentes, les désirs et les nécessités que chacun a d’entrer en relation avec les autres générations.

L’outil informatique est un bon support d’apprivoisement qui, sur base d’un échange technique, permet de s’approcher sans grand investissement émotionnel pour prendre le temps de se connaître, de s’apprécier et d’échanger les connaissances voire même de s’entraider.

Les enjeux

Devant la toile chacun cherche des informations à partir de son propre univers, de ses connaissances et curiosités. En groupe, une communication se fait et tout en apprenant à se connaître et s’apprécier, on cherche ensemble comment valoriser sa propre expérience et celles des autres membres du groupe, et à travers le site, des dizaines d’autres personnes qui ne demandent qu’à parler de leur vie professionnelle passée ou même actuelle.

Et alors,
- Grâce à l’outil technologique, l’expérience des aînés retrouve sa place dans la modernité. Ils peuvent la réactualiser grâce aux informations qu’ils recueilleront sur Internet et ensuite permettront autant aux autres qu’à eux-mêmes de redécouvrir en quoi le passé peut enrichir le présent ;
- Les aînés sont encouragés à s’intéresser à l’informatique et pratiquer les Nouvelles technologies qui leur permettent de mettre en valeur leurs talents ;
- Jeunes et aînés s’ouvriront à des contacts stimulants ou chacun échange sur son expérience par rapport au travail ou au désir d’emploi ;
- Des demandeurs et demandeuses d’emploi qui suivent des formations sont soutenus dans leur recherche d’orientation professionnelle, de stage, d’adresse utile, et s’appuient sur les expériences des aînés ayant eu eux-mêmes des difficultés à traverser durant leur vie.

Le projet présente également un objectif politique : contribuer à améliorer « l’intelligence économique » en veillant au progrès de l’ensemble de la société qui a bien besoin de réfléchir à son avenir. L’économie appartient à tous, elle est « habitée » par tout un chacun à partir du lieu où il se trouve, et dans un souci d’accès à l’information pour tous.

La mise en œuvre

- Mettre en place un site Internet ayant pour visées :

- De rassembler et diffuser sur Internet l’expérience professionnelle de personnes ayant un bagage professionnel et voulant le partager. Des retraités racontent (par interview ou par témoignage rédigé) leur expérience professionnelle et captent l’attention et l’intérêt des jeunes par un récit de vie professionnelle qui raconte des faits et les commentent avec le recul du temps ;

- De créer un climat d’intérêt et de dialogue avec les jeunes qui cherchent de l’information et du soutien en termes de formation et d’emploi : ceci en organisant des contacts ciblés vers les écoles, les syndicats, les maisons de jeunes, les colloques liés à l’orientation professionnelle ;

- D’organiser des rencontres conviviales autour d’une table réunissant quelques jeunes et quelques seniors autour de thématiques ou de métiers à propos desquels ils souhaitent échanger ;

- D’organiser des sessions d’initiation en informatique (Internet et traitement de texte) et des ateliers d’écriture de récit professionnel.

- Les moyens humains :
Une petite équipe d’une demi-douzaine de seniors réguliers se retrouve mensuellement pour prendre les orientations et décisions principalement autour de la gestion du site.
Les réunions sont ouvertes aux participations ponctuelles.
Deux travailleuses d’Interface3.Namur apportent leur soutien administratif et assurent la coordination de l’action.

- Les moyens financiers :
Budget prévu : 10.200 € sur un an (2008).
Le projet est parti sur base du volontariat, excepté pour la création technique du site et sa maintenance, et pour l’intervention d’un consultant.

Bilan et perspectives

Le projet est… encore « en projet » !

- Diffusion de l’information : le résultat est encore insuffisant, même si le bouche à oreille fonctionne très bien.

- Concertation (réunions) : un bon groupe de base de six personnes. Les volontaires sont très motivés et les discussions passionnantes.

- Recherche de témoignages de seniors : à travailler davantage ! Il semble que si l’idée de rédiger son parcours professionnel séduit, le passage à l’acte est plus difficile…
Projet en cours d’organisation d’ateliers d’écritures de récit professionnel.

- Communication ciblée vers les jeunes : remise à septembre 2008. Réactions informelles de jeunes pour l’instant, recherche de partenariats avec des associations liées à la jeunesse et lancement d’une véritable campagne de communication à la rentrée scolaire.

Les perspectives
Un réseau a ceci de particulier qu’il laisse chacun libre d’y puiser ce dont il a besoin et d’y apporter ce qu’il peut ou veut. Sans obligation, pour le plaisir de la vie communautaire dynamique.

Le projet devrait pouvoir réunir d’années en années un vivier d’internautes non professionnels et intéressés par la vie du Web, par des rencontres d’échanges libres et constructifs selon leurs disponibilités et leur rythme de vie.

Ce projet a ceci d’intéressant pour l’association qu’il se déroule simultanément aux formations qualifiantes qu’elle organise pour les chercheur-e-s d’emploi dans un autre cadre de reconnaissance institutionnelle. Des transmissions de techniques, des conseils dans la recherche d’emploi, une transmission d’expérience particulière peuvent s’échanger informellement et au quotidien entre tous les bénéficiaires d’Interface3.Namur, notamment au moment des pauses.

Une fois lancé sur des bases solides, le projet pourra s’autosubvenir vu la gratuité sur Internet et la prise croissante de responsabilité par les seniors impliqués dans la création du site.

Dans un monde où les liens durables sont difficiles à maintenir vu l’abondance des contacts et des informations, et où l’efficacité est devenue une valeur économique difficile à assumer pour beaucoup de personnes, l’outil internet permet de maintenir une relation sans « perdre de temps » ou en faire perdre. Il ne faut pas que certains s’excluent pour cette raison.

En réduisant l’écart intergénérationnel d’un point de vue technique, il est fort probable que les acteurs du projet, à la fois volontaires et bénéficiaires, souhaiteront approfondir les rencontres car il s’agit de relations win-win où chacun trouve du bon et de l’utile pour sa vie et sa personne.

L’association souhaite donc enclencher un mouvement intergénérationnel auquel se joindront des partenaires à la fois en Belgique et au niveau international afin de développer les connaissances et le partage d’expérience sur les métiers.

Contact :

Mme Godelieve UGEUX
Administratrice déléguée d’Interface 3 Namur
Sergent Vrithoff, 2 B – 5000 Namur (Belgique)
Tél : 0032 81 63 34 90
Mél : g.ugeux[at]interface3namur.be
Liens : http://www.interface3namur.be
et http://www.intergenerationnel.interface3namur.be.

Ressources sur le numérique solidaire
ANIS - au Mutualab, 19 rue Nicolas Leblanc 59 000 Lille - 06 42 71 83 56 - contact@anis.asso.fr
Haut de page