Vous êtes ici : accueil /  Nos projets /  Fête de l’Internet de Roubaix 2007 /  Les Fiches intervenants /  Fiche Fête de l’Internet 2007 : VILLE DE CROISSY-SUR-SEINE - Un dispositif de concertation participative mettant les TIC au service d’une nouvelle approche du processus démocratique

Les Fiches intervenants

Fiche Fête de l’Internet 2007 : VILLE DE CROISSY-SUR-SEINE - Un dispositif de concertation participative mettant les TIC au service d’une nouvelle approche du processus démocratique

  • Agrandir le texte
  • Réduire le texte
  • Envoyer à un ami
  • Imprimer le texte
  • Partager sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter Sauver sur Delicious
{#TITRE,#URL_ARTICLE,#INTRODUCTION}

Le projet :

La Ville de Croissy-sur-Seine (78) compte 9951 habitants (recensement de 1999). Il s’agit d’une ville résidentielle des Yvelines, se situant à quelques minutes de La Défense. Membre d’une communauté de communes avec six autres villes (162 000 habitants au total), Croissy est une ville à fort potentiel de cadres et cadres supérieurs. Plus de la moitié de la population est active.

La Ville est propriétaire depuis 1936 d’un château bâti en 1754 pour le 1er seigneur de Croissy, entouré d’un parc. Ce bâtiment a subi au fil du temps des aménagements plus ou moins heureux, en fonctions des usages qui s’y sont succédés : édification d’une galerie en béton ; construction d’une salle des fêtes ; aménagement de salles de classe ; aménagement de salles d’exposition ; transfert provisoire (mais durable) de services communaux ; mise à disposition de locaux aux associations.

Parallèlement à ces transformations, les différentes équipes municipales qui se sont succédées ont imaginé des projets aussi différents qu’ambitieux (Ecole avec restaurant scolaire, parc de sport avec jardin botanique, école d’art, château-hôtel, musée, salle de spectacle, etc). Chaque équipe a eu son projet mais aucune n’est parvenue à le réaliser. Ces différents projets ont soulevé des débats houleux et peu constructifs, voire de violentes controverses. Pendant ce temps là, l’état du château se dégradait…

Elue en 2001 – à la surprise générale – l’équipe municipale actuelle avait mis à son programme ce dossier et s’était fixé comme objectif de réussir là où les prédécesseurs avaient échoué.

Fin 2005, suite à la construction d’un Centre Technique municipal et d’un Centre de Première Intervention (Pompiers) qui permettait de « libérer » une grande partie des lieux ; le projet de concertation autour de la requalification du pôle Chanorier était lancé.

Le principe retenu : ne pas imposer un projet municipal, ne pas présenter un projet « ficelé » aux Croissillons tout en jouant un simulacre de concertation (réunions publiques classiques où l’on cherche à faire « passer » un projet en faisant de l’information) ; mais au contraire proposer une démarche participative très organisée permettant de co-construire le projet avec les habitants-utilisateurs, gage de la réussite du projet.

Pour ce faire : des outils de communication « classiques » (dossier « spécial » dans le magazine municipal, campagne d’affichage, flyers, réunions publiques et de quartiers) mais également des outils participatifs innovants afin de faciliter l’implication du plus grand nombre : blog, retransmission web.

Lors de son intervention, Mme Isabelle VO THANH-DAGUEBERT décrira le projet, ses enjeux, son bilan, et les perspectives offertes.

Les enjeux :

- Restaurer le débat public : établir une confiance renouvelée entre citoyens et élus en privilégiant, l’écoute, le dialogue ; redonner du sens à l’action publique.
- Proposer une nouvelle approche du processus démocratique : expérimenter, évaluer et co-construire une culture et une pratique de la concertation (charte de la concertation).
- Réussir là où les autres ont échoué sur la mise en œuvre d’un projet structurant et innovant en n’ayant pas peur de laisser les habitants s’approprier le projet.

La mise en œuvre :

- Moyens humains : 2 animateurs de la concertation jouant le rôle de « garants » (choix après appel d’offre) ; 1 comité de pilotage constitué d’élus (opposition comprise), partenaires publics, Directeurs de Services municipaux ; 3 groupes de travail constitués d’utilisateurs (inscription volontaire - 1 groupe moins de 25 ans / 1 groupe associations utilisatrices / 1 groupe plus de 25 ans) (à noter : il n’y a jamais d’élus lorsque les groupes de travail fonctionnent sous la conduite des animateurs de la concertation, afin de « libérer la parole ») ; 3 cadres du Service Communication (chargé de communication, chargé de mission TIC/webmaster, et Chef de Service (membre du Comité de Pilotage)).

- Moyens financiers : 75 000€ pour l’animation de la concertation + rédaction du cahier des charges et règlement du concours d’architecture ; 9 000€ pour 3 retransmissions web de séances publiques + archivage ; 3000€ pour le supplément du dossier « spécial » ; 700€ pour la création illustrations (identité visuelle) ; 300€ pour les flyers ; 150€ pour le blog.
Affiches + dossier de presse : réalisés en interne.

Bilan et perspectives :

- Les groupes de travail sont toujours motivés et de leurs divergences émergent des pistes nouvelles
- Les participants ont bien compris que les intérêts individuels (ou de groupes constitués : associations, etc) ne prévaudraient pas
- Il y a toujours une difficulté à mobiliser les jeunes puis à les maintenir mobilisés pourtant ce sont eux qui expriment - voire revendiquent - le plus de besoins : la communication dans leur direction doit être très étudiée sans faire dans le jeunisme.

A ce jour, les responsables du projet abordent la dernière phase de la concertation avec en objectif la présentation du programme vers le mois de juillet.

Contact :

Ville de Croissy-sur-Seine
Mme Isabelle VO THANH-DAGUEBERT - Chef de Service
8 avenue de Verdun 78290 Croissy/Seine (France)
Tél : 01.30.09.31.35
Fax : 01.30.09.31.53
Mail : isabelle.vo-thanh[at]croissy.com
Site Web : http://www.croissy.com

Documents joints

Ressources sur le numérique solidaire
ANIS - au Mutualab, 19 rue Nicolas Leblanc 59 000 Lille - 06 42 71 83 56 - contact@anis.asso.fr
Haut de page